Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.
Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérons que vous acceptez l'utilisation des cookies

Scooteriste confirmé ou débutant, vous avez décidé d'acheter un nouveau deux-roues ou de changer le vôtre. Voici quelques conseils pour vous aider dans le choix de votre nouveau compagnon de route.

1 Comment choisir le bon scooter ?

Pour trouver le modèle de scooter qui correspond exactement à votre profil et vos besoins, voici les points principaux à vérifier.

 

  • Votre morphologie

 Choisissez un scooter sur lequel vous vous sentez à l'aise et confortablement assis. Les commandes doivent être facilement accessibles. Votre poids est également un facteur déterminant. Les manœuvres à l'arrêt étant les plus fastidieuses, n'hésitez pas à manipuler le véhicule en concession avec le vendeur pour être sûr de votre choix.

 

  • L'usage que vous ferez de votre scooter.

Allez-vous utiliser votre véhicule tous les jours ou occasionnellement ? Roulerez- vous plutôt en ville, sur de grands axes, sur des routes de campagne ? Les performances et le confort de votre scooter devront être adaptés à votre usage. Faites-en part à votre concessionnaire pour qu'il vous guide vers le(s) modèle(s) qui vous convient(nent).

 

  • Votre budget.

Croisé avec vos besoins, le prix permettra d'affiner votre choix de modèles. N'hésitez pas à demander conseil aux concessionnaires Peugeot pour vous guider. Si vous êtes majeur et disposez du permis conforme au scooter qui vous plaît, vous pourrez tester son comportement lors d'un essai gratuit.

Tous nos véhicules neufs bénéficient de la garantie 2 ans constructeur (3 ans pour le Peugeot Metropolis). Si vous désirez acheter un scooter d'occasion, vérifiez que tous les entretiens ont été réalisés dans notre réseau de concessionnaire.

2 Quels équipements choisir pour mon scooter ?

Votre scooter a peut-être besoin d'un équipement complémentaire pour répondre à vos attentes. Côté sécurité et protection, il vous faudra au minimum un casque homologué et des gants. De nombreux accessoires vous permettront également d'améliorer votre confort et celui de votre passager ainsi que la praticité de votre véhicule (bagagerie, rangements supplémentaires...)

Découvrez tous nos équipements dans nos rubriques accessoires en cliquant ici

3 Quel permis pour quel scooter ?

Tous les titulaires d’un permis B ont automatiquement le droit de conduire un véhicule de la catégorie AM.
Pour la conduite d’un deux-roues de moins de 50cc, la détention d’un permis avec une catégorie nommée AM devient obligatoire pour les jeunes qui atteignent 14 ans à compter du 19 janvier 2013.
Pour les autres personnes, la situation actuelle perdure sans démarche particulière.

 

La catégorie AM (cyclomoteur de moins de 50cc et voiturette) remplace l’actuel brevet de sécurité routière (BSR) et peut être obtenue dès l’âge de 14 ans (conduite d’un cyclomoteur) ou de 16 ans (conduite d’une voiturette) après le suivi d’une formation de 7 heures.

 

Attention : cette catégorie spécifique n’entre pas dans le champ du permis à points.


3 situations se présentent :

  • Les personnes âgées de 14 ans révolus peuvent obtenir cette catégorie, à condition de :

- réussir une épreuve théorique sanctionnée par la délivrance de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de 1er ou de 2e niveau ou par l’attestation de sécurité routière (ASR),

- suivre une formation pratique (payante) d’une durée de 7 heures dont l’organisation est confiée aux écoles d’enseignement à la conduite, ou à des associations d’insertion ou de réinsertion sociales agréées par le préfet.

  • Les personnes nées après le 31 décembre 1987 continuent à conduire un cyclomoteur avec leur BSR (ou permis B). La possession du BSR (original ou duplicata) suffit pour obtenir la première délivrance d’un permis de conduire doté de la seule catégorie AM.
  • Les personnes nées avant le 31 décembre 1987 peuvent conduire un cyclomoteur de moins de 50cc ou une voiturette sans formalité particulière, qu’elles soient ou non titulaires du permis de conduire.


Pour conduire les véhicules de 50 à 125cc, vous devez :

  • avoir 16 ans minimum.
  • être titulaire d’un permis 125 (A1), ou d’un permis moto (A) ou du permis auto (B) depuis plus de 2 ans.


Une formation obligatoire de 7 heures est mise en place pour les titulaires du permis B qui souhaitent conduire une motocyclette légère (de 50 à 12 cc) ou un tricycle à moteur de plus de 50cc (catégorie L5e) et qui n’en ont pas conduit au cours de ces 5 dernières années. Cette obligation entre en vigueur à partir du 1er janvier 2011. Cette formation spécifique est dispensée par une école de conduite ou une association agréée. Les usagers ayant assuré et utilisé une motocyclette légère ou un tricycle au cours des 5 dernières années sont exemptés de cette formation.

Pour les véhicules de plus de 125cc, vous devez être titulaires du permis moto (A)

Plus d'infos sur les permis

4 Quel scooter choisir pour mon enfant ?

Compagnon des premiers pas vers l'indépendance, un scooter doit être adapté aux usages et aux besoins de votre enfant. Pour une utilisation simple, très urbaine et ponctuelle, il est préférable de s'orienter vers un 4 temps. En revanche pour une utilisation régulière, des trajets mixant urbains/périurbains ou rural et/ou une recherche de performance ; le 2 temps sera plus incontournable.

Le concessionnaire le plus proche de chez vous pourra vous conseiller parmi la gamme de modèles disponibles dans cette catégorie. Si votre enfant possède les permis nécessaires à la conduite de véhicules plus puissants, il vous guidera vers les scooters les mieux adaptés à sa sécurité et à son usage.

Trouvez le concessionnaire le plus proche de chez vous

Facilitez-vous la vie en sollicitant votre concessionnaire ! Il vous présentera des solutions de financements et vous conseillera dans votre choix d'assurance.

1 Quelles solutions de financement pour mon scooter ?

L'achat d'un scooter peut s'avérer être un poste important dans vos dépenses. Viaxel, partenaire de Peugeot Scooters peut vous proposer une solution adaptée à vos finances. Cliquez ici pour en savoir plus. 

2 Quelle assurance choisir ?

L'assurance de votre véhicule est une obligation légale. Voici quelques points à étudier avant de faire votre choix. Le prix de votre assurance va sûrement être déterminant et sera de toute façon calculé selon plusieurs critères (le lieu où est immatriculé le scooter, sa cylindrée, votre bonus ou votre malus conducteur, le type d'assurance, "tous risques" ou "au tiers"). Dans le contrat que vous proposera votre assureur, prêtez particulièrement attention au montant de la franchise en cas de vol, aux garanties financières inscrites au contrat et aux options (votre assurance inclut-elle l'assurance 0 kilomètre ?). N'hésitez pas à demander conseil à nos concessionnaires qui pourront vous assurer rapidement via nos partenaires.

Trouvez le concessionnaire le plus proche de chez vous

Avant de prendre la route , voici quelques conseils pour être en règle et conduire en toute sécurité.

1 Quelles sont les précautions à prendre systématiquement pour ses trajets ?

Pour faire bonne route avec votre scooter, assurez-vous que celui-ci est en règle (carte grise, assurance et permis). Si vous avez acheté un scooter d'occasion, vérifiez surtout que vos révisions sont bien à jour afin de rouler en toute sécurité. Equipez-vous obligatoirement d'un casque homologué et d'une paire de gants.

AVANT CHAQUE DÉPART

Prenez quelques minutes pour contrôler :

  • le niveau de tous les liquides
  • l'état des pneumatiques, leur gonflage
  • la présence d'éventuelles fuites.

Vérifiez également le fonctionnement des freins, de la poignée des gaz, de l'ensemble de l'éclairage, du feu stop, des clignotants et de l'avertisseur.


RESTEZ VISIBLE EN TOUTE CIRCONSTANCE
L'usage des feux de croisement est obligatoire de jour comme de nuit pour les scooters de plus de 125cc.
Si votre véhicule n'est pas équipé d’un allumage automatique des feux, n’oubliez pas de les allumer à chaque déplacement. Pensez à changer immédiatement les ampoules défaillantes. Ne retirez pas les bandes réfléchissantes de votre casque, elles sont obligatoires.


RESPECTEZ QUELQUES RÈGLES DE BON SENS

  • Respectez la signalisation routière et les limitations de vitesse.
  • Adaptez votre vitesse aux circonstances (trafic routier intense, type de revêtement, obstacle sur la chaussée, conditions météorologiques...).
  • Respectez les règles de priorité, et les distances de sécurité.
  • Ne vous insérez pas entre le trottoir et une voiture susceptible de tourner à droite si vous ne comptez pas vous-même tourner à droite.
  • Signalez systématiquement vos changements de direction, et évitez de déboîter brusquement.
     

2 Que signifient les voyants de mon tableau de bord ?

Lors de l'achat de votre scooter et au moment de sa mise en route, votre concessionnaire vous expliquera les fonctions des voyants de votre tableau de bord. Certains sont des voyants de sécurité qu'il faut particulièrement surveiller. Tous les tableaux de bord étant différents, vous pourrez vous référer à votre manuel d'utilisation afin de découvrir précisément le rôle de chacun.

Créez votre espace personnel pour bénéficier du téléchargement gratuit du manuel d'utilisation de votre scooter

3 Comment réussir la 1ère prise en main de mon scooter ?

Vous chevauchez votre scooter pour la première fois ? Suivez ces quelques conseils :

 

  • Adoptez une conduite sécurisante. Apprenez comment fonctionne votre machine et conduisez avec prudence. Vous devez maîtriser votre véhicule dans les moindres mouvements. Si vous utilisez pour la première fois un véhicule de plus de 50cc ; n'ouvrez pas les gaz à fond avant d'avoir parfaitement appréhendé les accélérations de votre machine.
  • Rodez vos freins – ainsi que vos pneumatiques. Cela vous permettra de vous habituer à votre machine et d'ajuster votre conduite.
  • Adaptez votre conduite aux conditions climatiques (pluie, sols glissants) et à l'environnement (limitations de vitesse, ville, campagne, autoroutes, ...).

Pour faire route longtemps avec votre nouveau véhicule, veillez à son entretien

1 Comment entretenir mon scooter ?

Un scooter en mauvais état peut être dangereux. Ainsi, avant chaque départ, n'oubliez pas de :

- contrôler le niveau de tous les liquides,
- observer l'état des pneumatiques et leur gonflage,
- rechercher la présence d'éventuelles fuites,
- vérifier le fonctionnement des freins, de la poignée des gaz, de l'ensemble de l'éclairage, du feu stop, des clignotants et de l'avertisseur.

Enfin, à l'arrêt, prenez garde à ce que le moteur soit arrêté et que le véhicule soit bien stable sur sa béquille.

Téléchargez le tableau d'entretien de votre scooter en sélectionnant sa cylindrée . Des kits d'entretien d'origine sont disponibles en concession. Ils comprennent toutes les pièces nécessaires pour conserver un véhicule en parfait état, (courroie, galets, bougies, filtre à air, filtre à essence, filtre à huile). Votre manuel d'utilisation vous indiquera quelles sont les étapes pour effectuer cet entretien de façon autonome.

L'entretien d'un deux-roues reste une affaire de spécialiste : intervention, vérification, réglage, entretien ou conseils d'utilisation. Confiez votre scooter à un concessionnaire Peugeot Scooters ! Vous aurez l'assurance que toutes ces opérations sont effectuées avec le plus grand soin et le plus grand professionnalisme par des techniciens qui bénéficient de formations régulières, suivent l'évolution des nouvelles technologies et disposent d'outils spécifiques adaptés.

Trouvez le concessionnaire le plus proche de chez vous

2 Comment piloter « responsable » et « écologique » ?

Conduire un scooter exige un comportement civique, responsable et écologique. Il vous faut bien sûr respecter le code de la route mais également veiller à ne pas faire tourner le moteur inutilement. Une conduite fluide, sans grands coups d'accélérateur vous permettra de minimiser votre consommation de carburant. Si vous ne roulez pas en hiver, pensez à débrancher votre batterie et à la mettre en charge.

3 Comment rouler en scooter selon la saison ?

Votre comportement au guidon doit tenir compte de votre environnement et des conditions climatiques. Sur sol humide ou glissant, adoptez une conduite encore plus souple et réduisez votre vitesse pour maitriser votre machine à la perfection. En effet, les distances de freinage augmentant en cas de pluie, commencez à freiner plus tôt. Notez que les scooters Peugeot de plus de 50 cc disposent de systèmes de freinage performant tels que le SBC (Synchro Braking Concept) ou l'ABS qui vous permettront de doser votre freinage de manière adaptée. Néanmoins, soyez prudent !

Vous vendez votre scooter ? Voici quelques règles de base pour réussir votre transaction

1 Comment remettre mon scooter en état pour optimiser sa revente ?

L'heure est venue de vous séparer de votre deux-roues ? Qu’il s’agisse d’une revente à un particulier ou à un concessionnaire, voici quelques conseils à suivre.

 

  • Avant la vente assurez-vous que votre scooter est bien entretenu et que tous les points de sécurité sont respectés.
  • Remplissez la déclaration de cession. Celle-ci doit être signée mais aussi datée et horodatée. Si une infraction ou un accident impliquait votre véhicule le jour même de la vente, vous vous prémunirez ainsi de toute responsabilité. N'oubliez pas de transmettre vous-même le feuillet destiné à la préfecture.
  • Remettez à l’acheteur la carte grise barrée de votre véhicule. Il aura ensuite 30 jours pour établir une carte grise à son nom auprès de la préfecture de police.
  • Enfin, en cas de paiement par chèque, exigez un chèque de banque et effectuez la transaction un jour travaillé afin de vérifier la solvabilité de votre acheteur auprès de son établissement bancaire.


Si vous cédez votre ancien véhicule et en achetez un nouveau dans le cadre d'une offre de reprise, c’est le concessionnaire revendeur de votre nouvelle acquisition qui établira sur place votre carte grise.

2 Comment calculer le prix de revente de mon scooter ?

Listez toutes les informations nécessaires sans oublier les spécificités techniques de votre modèle (année de mise en circulation, lien vers la fiche produit de votre véhicule). Choisissez un bon prix en vous fiant à sa cote à L'Argus de la moto et en comparant les autres annonces sur des modèles similaires. Renseignez-vous dans la presse spécialisée. Et mieux encore : demandez l'avis expert d'un concessionnaire qui pourrait, par la même occasion, vous faire une offre de reprise

Trouvez le concessionnaire le plus proche de chez vous